Les arts plastiques pour la co-construction d’une évolution de l’organisation

Le 22 mai 2018, Bastien Naudé et moi avons présenté un atelier qui utilise les arts plastiques à l’Agile Paris by Night. Il s’agit d’un atelier où différents acteurs de l’entreprise font du dessin, du découpage et du collage avec des formes variées. Une liberté totale est laissée aux participants: ils disposent du matériel comme bon leur semble et le résultat peut prendre n’importe quelle forme. Le but est de proposer de nouvelles idées pour l’organisation, nouveaux processus, nouveaux moyens de communication.

Sur 60 minutes, nous avons fait deux itérations de quinze minutes et restitutions en groupe. Cet exercice collectif a été utilisé chez plusieurs clients déjà, c’est donc concret, et on peut repartir avec sous le bras pour l’appliquer dans son contexte.

Le but, le sens de cet atelier

Une image vaut mille mots !

Les coachs agiles proposent en général l’utilisation d’artefacts visuels lors des différents ateliers collaboratifs, et ce n’est pas pour rien ! On met en place des éléments de Kanban et Scrum au mur, on utilise un tableau véléda ou un “flip chart” lors des rituels, on affiche des indicateurs faciles à comprendre sur le plateau projet, on ne lésine pas sur les post-its, etc. La compréhension collective d’un concept ou d’un système est plus intéressante lorsqu’elle est visible et modulable dans l’endroit où on collabore. On le comprend en voyant la planche qu’on retrouve dans le bouquin user story mapping de Jeff Patton.

Cependant, on a voulu pousser un peu plus loin que juste l’utilisation du dessin par une ou deux personnes à la fois, pour ouvrir un maximum les moyens d’expression et de participation des individus.

Extrait d’un document que j’ai trouvé fort intéressant du site des Arts plastiques du collège Hector Berlioz Colmar : “Les Arts plastiques sont un moyen de s’exprimer, ils sont comme une sorte de langage que chacun peut utiliser pour “parler”. Ils comprennent de multiples formes d’expression telles que la peinture, la sculpture et le dessin pour les plus classiques, mais aussi la photographie, le photomontage, la vidéo, l’infographie, le collage, la gravure, l’assemblage, la performance, l’installation, l’architecture, etc.”
Source : arts-plastiques-pourquoi-faire.pdf

Dans l’animation d’un groupe, bien qu’ils ne représentent pas un grand segment de la population, il devient intéressant de considérer les kinesthésiques. Ces participants apprennent en touchant, imitant, essayant. Ils aiment bouger. Ils ont des problèmes d’attention lors d’une longue période. La réunionite, ce n’est pas pour eux. Ce sont ces gens qui préfèrent l’essai-erreur au lieu d’écouter des instructions longues. Ne laissons pas sur le bas côté une partie de la population lorsqu’on fait du “brainstorming”, de la co-construction !

Voici un article intéressant de Chantal Teasdale sur le sujet : Êtes-vous visuel, auditif ou kinesthésique ?

Matériel qu’on a utilisé

Agenda de l’atelier

Le résultat en conférence

Les propositions d’évolutions de l’organisation de Previous Magik sont intéressantes, surtout quand on pense que les gens n’ont eu que 30 minutes en deux itérations pour les trouver !


Dans la vraie vie

J’ai déjà utilisé cet atelier dans des contextes bancaires et médias. Avec Pablo, on s’est inspiré entre autres du jeu Meddlers du management 3.0. Pablo a commencé avec les formes à imprimer pour démarrer le découpage en mode freestyle ! Puis, j’ai rajouté récemment les bâtons de colle, les feuilles de couleur et les vieux magazines pour avoir encore plus de richesse dans le rendu.

Le sponsor d’une journée d’arts plastiques doit avoir le pouvoir de mettre en oeuvre les actions proposées par les participants. Cela ne veut pas dire que tout sera mis en place, mais il ou elle doit avoir ce pouvoir ! Prévoir d’envoyer l’invitation un minimum de deux semaines en avance pour que les gens puissent s’organiser et mijoter.

L’événement est en trois parties majeures :

Voici le déroulé détaillé que je suis habituellement sur une journée, avec les temps approximatifs à ajuster en fonction de votre contexte :

A noter que les sessions inspirantes sont là pour donner des idées sur ce qui se fait ailleurs ! Cela peut être dans une autre entité de notre entreprise. Format Retour d’Expérience (REX) ou TED Talk.

Lors de la phase de vote, les participants doivent coller leurs gommettes sur les idées des autres équipes et peuvent utiliser toutes leurs gommettes pour une même idée. S’il y a des négociations lors du vote, ce n’est pas catastrophique, c’est la vraie vie !

Conclusions sur l’atelier