Conférencier et interviews

J’ai eu la chance d’être conférencier et interviewé à quelques reprises depuis que je suis coach agile.

Voici une réponse que j’ai faite sur Linkedin lorsqu’on m’a solicité des conseils lors qu’on prend la parole en publique :

” Premièrement, j’aurais tendance à vous suggérer de rester vous-même. Par exemple, si vous aimez l’humour, faites quelques blagues par exemple. Si vous n’êtes pas trop dans ce courant, ne vous improvisez pas comédien comique. Deuxièmement, ayez l’intention de transmettre aux gens qui sont venus à votre session ou votre meetup. Vous êtes au service des gens devant vous.

Si vous avez déjà ça en vous (les trippes, le coeur, la tête), malgré des défauts comme décrits sur les cartes du jeu, ça va le faire. L’audience va sentir votre sujet et même vous encourager lors de moments de timidité ou si vous avez des blancs par exemple.

Alors qu’au contraire, si vous avez tout bon niveau posture, gestuelle, regard, etc, mais que votre sujet sonne creux, pas senti, on soupçonnera de vous faire plaisir sur scène pour votre petit ego mal placé. Ne devenez pas une fraude comme dirait Seth Godin.

Ah oui, et n’oubliez pas de boire de l’eau avant, et avoir une petite bouteille pas loin… “

Leucosélophobie ou la peur de la page blanche pour le PO

Collaboration : Avec Bastien Naudé

Durée : 50 minutes

Accessibilité : Tout public, en français

Là où ça a été présenté : Agile Pays Basque 2018

Description

Comme l’auteur de romans, la peur de la page blanche peut frapper certains “Product Owner”. Vous avez été nommé pour ce rôle pour la première fois dans votre entreprise, et vous aviez une casquette de chef de projet ou MOA auparavant. Vous êtes consultant externe et on a besoin de vos services pour un projet où vous tiendrez le rôle stratégique de la gestion du backlog, et ce, sans complètement connaître le sujet métier et son contexte. Le backlog est vide… comment le remplir ? Comment s’assurer que les premières user stories auront de la valeur ? Une course contre le temps démarre, celle pour obtenir de la reconnaissance, de la confiance et de la crédibilité de la part de votre équipe et de vos responsables. On commence par poser des questions, écrire quelques “user stories” en marquant le qui, le quoi et le pourquoi. On passe beaucoup de temps à prioriser les récits dans le backlog, cette longue liste de choses à faire… et c’est la paralysie, le doute, plus rien ! Venez débloquer la situation avec Bastien et Alexandre !

Support de présentation SpeakerDeck

Vidéo